Articles grand public Glycation & Metabolisme

VIEILLISSEMENT BIOLOGIQUE, GLYCATION ET MÉTABOLISME. L’ACIDE ROSMARINIQUE, la nouvelle molécule star

Largement connu pour ses nombreuses propriétés pharmacologiques remarquables, l’acide rosmarinique s’annonce comme la nouvelle molécule star de la médecine anti-âge encouragée par la publication récente de nombreuses études.

L’acide rosmarinique est un composé phytochimique bioactif de la famille des polyphénols, qu’on trouve dans de nombreuses plantes principalement de la famille des labiacées (thym, romarin, sauge…).

L’acide rosmarinique possède des propriétés pharmacologiques remarquables, notamment anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-virales, anti-carcinogènes, géro-protectrices, radio-protectrices…
Son activité déglycante a été démontrée par une équipe française en 2012 (une innovation brevetée) faisant de l’acide rosmarinique la molécule déglycante de référence (1).

De façon logique, les études et publications se multiplient, certaines montrant l’intérêt de l’acide rosmarinique pour la prise en charge de l’obésité et des autres paramètres du syndrome métabolique (2).

L’acide rosmarinique, molécule issue d’une plante alimentaire, bénéficie d’un très bon profil en matière de sécurité (quasiment pas d’effets secondaires ni de contre indications).

En revanche, ses propriétés reposent sur une sélection rigoureuse de la plante et des techniques d’extraction et de fractionnement très sophistiquées. Attention, tous les « acides rosmariniques » ne sont pas équivalents !
© Age Breaker 05 2019

 [AGE BREAKER METABOLISM, complément nutritionnel breveté, à base d’acide rosmarinique, reconnu par les spécialistes du vieillissement à travers le monde pour ses propriétés permettant d’inverser les effets de la glycation .]

En savoir plus : www.agebreaker.fr

(1) : D. Jean et Al. Evaluation in vitro of AGE-crosslinks breaking ability of rosmarinic acid. Institut des Substances Végétales, Clermont-Fd, France. Glycative Stress Research Center, Doshisha University, Kyoto, Japan. December 2015.

(2) : Y. Rui et Al. Rosmarinic acid suppresses adipogenesis, lipolysis in 3T3-L1 adipocytes, lipopolysaccharide-stimulated tumor necrosis factor-α secretion in macrophages, and inflammatory mediators in 3T3-L1 adipocytes. Department of Nutrition and Food Hygiene, School of Public Health, Soochow University, Suzhou, PR China. Food Nutrition research. June 2017.