Articles pour spécialistes Glycation & Peau

VIEILLISSEMENT ET GLYCATION, les protéines à turnover lent les plus touchées, d’où l’intérêt des molécules déglycantes

La glycation est un poison lent. Sa cible préférée, les protéines à taux de renouvellement lent et particulièrement le collagène. Son antidote, les molécules déglycantes.

Une des particularités de la réaction de glycation est sa lenteur, il faut plusieurs mois à plusieurs années pour qu’elle atteigne son stade ultime : la création d’AGEs (Advanced Glycation Endproducts), une des principales sources du vieillissement cellulaire.

Il a été prouvé de façon expérimentale que le turnover des protéines est un déterminant majeur de l’accumulation d’AGEs (1).

Une protéine à turnover rapide (inférieur à quelques mois) sera peu affectée par les AGEs. Une hygiène de vie stricte et éventuellement la prise d’inhibiteurs de glycation seront alors suffisants pour maintenir ces protéines hors de portée des AGEs chez des patients sains.

En revanche, les protéines à turnover lent (au delà de plusieurs mois) sont les cibles privilégiées de la glycation et subissent donc les effets délétères des AGEs.

Le taux de renouvellement des collagènes est de plusieurs dizaines d’années (à titre de comparaison, 3 à 4 mois pour l’hémoglobine, quelques heures pour les facteurs de réplication de l’ADN).

La glycation fera plus de dégâts aux protéines de collagène qu’aux autres protéines de l’organisme

Les collagènes sont des protéines majeures de l’organisme, déclinées en 28 types. Elles représentent environ 1/3 des protéines totales chez les mammifères : peau, os, tendons, cartilages, parois des vaisseaux, certains tissus du cerveau…

La glycation fera plus de dégâts aux protéines de collagène qu’aux autres protéines de l’organisme, le record pourrait être atteint par le collagène des cartilages (turnover supérieur à 100 ans).

Cette information capitale confirme l’intérêt des molécules déglycantes : Si une hygiène de vie stricte éventuellement complémentée avec des inhibiteurs de glycation devrait être suffisante pour contrôler la glycation des protéines à turnover rapide, la prise de molécules déglycantes devient indispensable pour les protéines à turnover lent comme le collagène.

©Age Breaker 02 2019

 [AGE BREAKER SKIN HEALTH, complément nutritionnel breveté, reconnu par les spécialistes du vieillissement à travers le monde pour ses propriétés permettant d’inverser les effets de la glycation .]

(1) : N. Verzijl and Al. Effect of Collagen Turnover on the Accumulation of Advanced Glycation End Products. The Gaubius Laboratory, CE Leiden, the Netherlands. The Journal of Biological Chemistry, Vol. 275, No. 50, pp. 39027–39031, 2000

Photo ; valimaki_studio