Articles pour spécialistes

LA GLYCATION ET LE SOMMEIL

Anti Aging Medicines World Congress
Congrès Mondial de Médecine Anti-Age

Monaco 07 04 2017

Session PANDEMIC GLYCATION & SOLUTIONS

Pr Yoshikazu Yonei MD, PhD,
Anti-Aging Medical Research Center, Doshisha University, Kyoto, Japan

 

Résumé :

Introduction :

La glycation se produit lorsqu’un sucre réducteur, tel que le glucose ou le fructose, se combine avec une protéine dans une réaction non enzymatique, produisant des protéines glyquées, formant finalement des déchets corporels appelés « produits terminaux de glycation avancée (AGEs) ». En outre, les AGEs, non seulement se déposent dans les tissus, peuvent également se lier à un récepteur spécifique appelé « RAGE » (récepteurs pour AGEs), qui en stimulant des voies cellulaires, induisant la production de cytokines inflammatoires, provoquent des inflammations de la peau et d’autres tissus. La glycation est un facteur de risque du vieillissement et des maladies liées à l’âge, et notamment l’athérosclérose, l’ostéoporose, le vieillissement cutané, la cataracte…

L’étude porte sur la relation entre la qualité du sommeil et la glycation, un sujet de plus en plus d’actualité.

Conclusion :
On sait que la glycation peut être réduite grâce à un régime alimentaire approprié et un style de vie adapté. La qualité du sommeil semble également importante pour réduire la glycation grâce à divers mécanismes, y compris l’activité AGE Breaker de la mélatonine.

La qualité du sommeil semble importante pour réduire la glycation grâce à divers mécanismes, y compris l’activité AGE Breaker de la mélatonine.

Glycation stress and sleep

Abstract:

Introduction:
Glycation occurs when a reducing sugar, such as glucose or fructose, combines with a protein in a non enzymatic reaction producing glycated proteins finally forming body wastes called “advanced glycation end products (AGEs)”. Furthermore, AGEs, not only deposited in the tissue, may also bind to a specific receptor called “RAGE (receptors for AGEs)”, followed by stimulating cellular signal pathways, inducing inflammatory cytokine production and causing inflammatory dames in skin and other tissues. Glycative stress is a risk factor of aging and age-related diseases, i.e., atherosclerosis, osteoporosis, skin aging, cataract.

The study is about the relation between the sleep quality and glycative stress that becomes a hot topic recently.

Conclusion:
It is already known that glycative stress can be reduced through an appropriate diet, lifestyle. The sleep quality seems also important to reduce glycative stress through various mechanisms including AGE breaking action of melatonin.

 The sleep quality seems important to reduce glycative stress through various mechanisms including AGE breaking action of melatonin.

Revue de présentations scientifiques réalisée par Thomas Josse (leblogdethomasjosse.blogspot) pour Insideagebreaker.org

Crédit photo : Van Gogh – Nuit étoilée