Articles pour spécialistes Glycation & Cognition

DECLIN COGNITIF ET ALZHEIMER, un diabète de type 3 ?

On connaît depuis longtemps les similitudes entre le diabète de type 2 et la maladie d’Alzheimer.

D’une part, le risque de développer une maladie d’Alzheimer est augmenté en présence d’un diabète de type 2, surtout ancien.

D’autre part, de nombreuses études montrent que d’une manière similaire au diabète, une altération du métabolisme du glucose dans le cerveau (sa principale source d’énergie) est associée à un risque plus élevé d’Alzheimer.

Une étude récente, et toujours en cours (1), montre qu’un régime alimentaire à index glycémique élevé est corrélé à une accumulation anormale en protéines amyloïdes augmentant ainsi le risque de maladie d’Alzheimer.

Beaucoup d’éléments conduisent à penser que certaines manifestations du déclin cognitif et la maladie d’Alzheimer seraient une sorte de diabète cérébral

Résistance à l’insuline, produits terminaux de glycation (AGEs), stress oxydatif… beaucoup d’éléments conduisent à penser que certaines manifestations du déclin cognitif et la maladie d’Alzheimer seraient une sorte de diabète cérébral également appelé diabète de type 3.

Ces constatations laissent entrevoir une stratégie thérapeutique prometteuse.

De la même façon qu’on réussi à équilibrer le diabète de type 2, les traitements médicamenteux et mesures hygiéno-diététiques utilisés pour ce diabète de type 2, pourraient devenir des traitements pour le déclin cognitif et Alzheimer plus efficaces que ceux actuellement utilisés pour cette maladie.

 

(1): M. K. Taylor and al. A high-glycemic diet is associated with cerebral amyloid burden in cognitively normal older adults. The American Journal of Clinical Nutrition, December 2017